Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Soleil de Taroudant

Drapé bleu à Taroudant - le haïk

2 Avril 2009 , Rédigé par Yves Publié dans #... Découvertes à Taroudant

La mode antique grecque et romaine est encore vivante dans les rues de Taroudant. Par pudeur et discrétion, certaines femmes portent le haïk traditionnellement bleu à Taroudant, blanc à Essaouira. Porté de manière à ce que le visage et le corps soit entièrement dissimulé, un oeil découvert délicatement et timidement par la "ouina".

La djellabah fera tomber cette armure.Hissez le voile et provoquez les murmures

VETEMENTS TRADITIONNELS :
La femme berbère du haut et moyen-atlas, rurale, porte l'encombrant haïk. Il n'y a plus guère que dans certaines campagnes du sud du Maroc qu'on voit encore ces haïks qui drapent toute la silhouette des femmes. C'est une longue étoffe en coton ou laine, 2m par 6, entouré autour de la taille et noué par une ceinture, ramené par dessus les épaules et fixé par des fibules.

Une marocaine me dit : "On ne trouve plus que de vieille femme qui portent ces habits traditionnels , la jeunesse est de moins en moins enclin à vouloir porter ces choses. Rien à voir, non plus, avec le fait de montrer que l'on est musulmanne, même si c'est un peu lié à la religion, c'est plus une preuve de respect vis à vis de son mari. C'est un peu ambigu, mais bon, c'est la tradition."

Autre vêtements traditionnels :
L'izar, sorte de robe large, sans voile avec ou sans manches suivant les saisons.

L'handira, tapis ou couverture en laine (selon l'épaisseur) servant de manteau, porté sur les épaules et qui constitue une pièce capitale du vêtement berbère. Appellé aussi TAHANDIRTE au féminin et AHANDIR au masculin
. Les décors, la longueur et la façon de porter la " hendira " varient d'une tribu à l'autre et permettent ainsi l'identification de l'appartenance tribale de celle qui la porte.









La femme saharienne (Mauritanie Algérie du sud-ouest) porte le melhfa qui ne voile pas le visage et comparable au sari indien.
Sérieux concurrent de la djellaba et du hijab, c'est un voile coton plus ou moins épais, long de 4 mètres par 1 mètre5. La "melhfa" se caractérise par sa grande variété de tissus. Simple pour les jours ordinaires, travaillé pour les grandes occasions familiales ou religieuses.

En Algérie, cet habit, qui protège à la fois du froid et de la chaleur, se porte toute l’année
. Par le passé, dames et jeunes filles du sud-ouest portaient une tenue unique : une large gandoura (abaya), composée de deux pièces en deux couleurs, le bleu et le noir. Désormais, dès qu'elles atteignent leur majorité, les jeunes filles portent la "melhfa" et la gardent pour toujours.

En Mauritanie, de + en + la tendance est au tissu imprimé provenant de chine et faisant concurrence au voile mauritanien traditionnellement teint à la main, avec des techniques de nouage particulières, donnant au final des motifs magnifiques. Dans les villes éloignées de la capitale, les femmes portent davantage ces étoffes bleues, noires ou violet profond, souvent moirées, dont la couleur finit par imprégner leur peau.


Le co
stume masculin saharaoui : le Darâa

La femme tunisien porte le Sefsari.


La femme émancipé et citadine porte la djellaba, plus pratique.
Le costume traditionnel des citadines se caractérise par la sobriété de l'habit d'extérieur (djellaba) et par grande richesse de l'habit d'intérieur (caftans et gandoura Longue tunique sans manche)



Réalités religieuses.
Sujet épineux, ambigu, qui touche à la religion et à la condition féminine. Il se résumera à quelques points de vocabulaire, car je ne veux, en aucun cas, être accusé de prosélytisme.

Faire le hijab, pour les femmes (couvrir ses cheveux par pudeur, se comporter modestement devant tous hommes exceptés ceux de sa famille et son époux), est une chose que le coran recommande (comme le fait de se marier , de faire des enfants, de travailler, d’acquérir la connaissance, d’aimer son prochain, de pardonner, de faire le bien, de rendre service)

voile=foulard=hidjab=khimar (du tchador)
tchador=niqab=
burka
djellaba=jilbab=manteau

A voir : Magnifiques photos de mode marocaine (caftans ...)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

mimi 05/06/2009 17:02

il existe aussi le grand morceau de tissu des oasis du sud est du maroc qui est souvent noir et brodée qui s'appelle le ''KHOUNT''.Generalement le drapé sans l'utilisation de fibules est ethniquement rattachée aux usages bédouins rapportées par les migrations arabes a travers le saharaLa handira qui elle se porte toujours en cape sur les épaules dans les rigueurs hivernales au moyen atalas et dans le haut atlas oriental est typique des berberes,on notera qu'onne se drape pas d ehandira on la jette seulement sur les epaules contrairement aux drapés dits arabes ou bedouins ou de ville qui supposent toujours un travail de "drappage" autour dela tete les epaules et la tailleLINLIN: Je voix que 20 ans vécus "avec eux" ne vous ont pas permis de faire la part des choses, surement aviez vous passé cette période emprisonnée dans un harem !!!

Yves 06/06/2009 10:44


Merci mimi pour tes indications claires et ta réaction vis a vis de LINLIN.


Mario 30/05/2009 14:34

merci pour ces précisions !

makadame06 19/05/2009 23:15

un petit tour au Maroc,bonsoir...un article interessant sur les coutumes de ton pays...j'ai ramené de mon voyage l'an passé une djelaba à rayures fushia...c'est super joli...j'ai vu l'article sur les dunes à perte de vue...quelle beauté....et sérénité.bon courage pour le chantier dar dzarhra....à bientôt

linlin 02/04/2009 14:01

si tu connaissais mieux le monde musulman tu saurais que dans 90% des cas les femmes portent le voile non par pudeur ou discrétion mais parcequ'il leur est imposé depuis des siècles par leur famille et notamment leur mari. D'ailleurs dès que les petites filles ont leurs premières menstrues (règles) elles ne peuvent plus cotoyer les garçons et peuvent être mariées à n'importe quel homme quel que soit son âge. En fonction des pays, régions ou agglomérations ,etc... il y a des des différences ou exceptions, mais dans la majorité c'est ainsi que ça se passe. Toi tu les vois en touriste, c'est autre chose, moi j'ai vécu 20 ans avec eux ...

Yves 02/04/2009 14:09


Je suis content d'avoir ton commentaire. Le choses que tu écrit sont vraies. Nous savons tous que le port d'un voile n'est pas lié au soleil.
Je veux juste parler de la mode marocaine, liée aux "traditions", en évitant les jugements et polémiques.
J'ai bien précisé dans l'article : "Sujet épineux, ambigu, qui touche à la
religion et à la condition féminine. Il se résumera à quelques points de vocabulaire"


Dar Rehla 02/04/2009 10:46

Belle synthèse et belles photos.  Tes articles sont toujours intéressants et donnent une bonne vision du sujet. Cela nécessite certainement des recherches préalablesAmitiés

Yves 02/04/2009 11:09


Pas toujours facile effectivement. De plus ce sujet m'a embarassé car il place la femme au sien des questions religieuses.