Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Soleil de Taroudant

Les remparts de Taroudant

31 Octobre 2008 , Rédigé par Yves Publié dans #... Les balades dans le coin

Les 8km de remparts, renforcés par près de 80 bastions et percés de 5 portes monumentales, dessinent le pourtour de la ville sur un carré de 2 km de coté. Il n'y a pas si longtemps les oliveraies et vergers venaient jusqu'au pied de la muraille. Depuis quelques années ce coté bucolique à été remplacé par des faubourgs peu esthétiques. J'ai d'ailleurs désespérément cherché le quartier de la palmeraie qui a le nom mais plus aucun palmier.


















A voir de préférence au coucher du soleil, lorsque la lumière chaude intensifie les couleurs de la terre crue. La balade au clair de lune en calèche est réservée aux romantiques.




La construction des remparts remonte surtout à l’époque Saâdienne à partir de 1515, mais seul des fouilles archéologiques pourront déterminer avec exactitude l’époque de construction de chaque partie.
L'épaisse muraille actuelle haute de 8 à 14 mètres, édifié au début de 18ème siècle, comporte un soubassement (solin) en pierre, surmonté par des murs généralement en pisé, surmonté de merlons. Le tout est enduit d'un crépis de terre ocre. On distingue les époques de construction par l’emploi de matériaux différents : pains d’adobe, blocs moulés, tâbiya montée en coffrage(pisés).






A l'est, la kasbah construite par les Saadiens. Sur un carré de 300m, elle est accessible par une porte indépendante, Bab El-Jedid ou Bab sedra. En fait, Elle est constituée de 5 lourdes portes successives forme une triple barbacane défensive.


Les 5 portes : Bab al-Kasbah, Bab Zorgan, Bab Targhount, Bab Oulad Bounouna et Bab El khemis, sont coudées et attestent de leur caractère défensif.









Le rempart à connu quelques péripéties: SÉISME produisant sur des terrains sédimentaires des effets de cisaillement qui facilitent l’ouverture de fissures traversantes. (le séisme d'Agadir 29 février 1960 fut ressenti à Taroudant)
HUMIDITÉ provenant d’infiltrations verticales et accumulation en pied de mur des eaux usées de la ville, GUERRE et l'emploi d’artillerie.

Une campagne de rénovation des remparts est actuellement entreprise. Les parties Nord et Ouest sont les plus délabrées et laissé à l'abandon. Les seules parties reprisées l'on été grâce aux nouveaux roudanis occidentaux.


La rumeur: Bientôt classé au patrimoine mondial de l'Unesco ???

Question : Pourquoi tous ces trous dans la muraille ?
1. Pour servir d'abri aux tourterelles
2. Ce sont les traces des supports des échafaudage de construction
3. Ce sont les emplacements des tiges soutenant le coffrage qui a servit à mouler le pisé (un leu).


Réponse N°3
SAjonaRA
ce qui veut dire adios en japonais comme chacun le sait, mais aussi l'anagramme des prénoms de nos enfants : SARA et jona(than). Et peut être... des japonais à Taroudant.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Last Night in Orient 31/10/2008 19:04

bonsoir,

merci d'être passé sur mon blog. Taroudant sera une étape lors de mon prochain séjour au Maroc.

Merci de me faire découvrir votre blog.