Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Soleil de Taroudant

Maroc. Visa pour l’enfer ou le paradis. MdR

11 Novembre 2009 , Rédigé par Yves

Une aventure VRAIE vécue par un ami.
But du voyage :Renouveller un visa au maroc à CEUTA (enclave espagnole)
Matériel de départ : 530dhs (soit environ 50€), 1 pull, 1 téléphone pas chargé et de courte portée (merci Bayn de Wana) et un billet de bus Aller TAROUDANT/TANGER.

JEUDI 5 au SOIR


 21H00. TAROUDANT. Billet 170dhs trajet TAROUDANT TANGER Premier souci : le numéro de pla
ce dans le bus : Pas d'informatique dans les agences donc la place est revendue plusieurs fois. On me trouve un fauteuil sans plastique... Je fais un scandale
Un conseil...
N'attendez pas pour prendre votre place dans un bus marocain. Premier entré, premier servi.



VEND
REDI 6

07H00. RABAT. Un petit café. Conseil car second souci : Prendre un billet pour un trajet en Un conseil...cours et directement au bus sans passer par une "agence" Le billet RABAT/TANGER n'était pas vraiment valable pour cette course... négociation.

08H00. Départ du bus RABAT/TANGER (TETOUAN était beaucoup plus près de SEBTA)
12H30. Taxi 30dhs TANGER/TETOUAN plus 3 km pour SEBTA (le taxi s'arrete à 200m du panneau CEUTA 3km). -Pas de bus le vendredi- : Total 40dhs (il demandait 60dhs donc un supplément de 30dhs pour les derniers kilomètres).
14H30. La fabuleuse SEBTA pour obtenir un nouveau visa de 3 mois

Passage au bureau N°3. Le douanier s'aperçoit que le passeport n'a pas de visa d'entrée. J'ai sauté en parachute à ma dernière arrivée ?
Un conseil...
Conseil : Ne sautez pas de l'avion et vérifiez si vous avez le tampon d'entrée au Maroc

Cependant l'ordinateur des douanes dit que je suis dans les temps (c'est à dire moins de 3 mois depuis la date d'entrée). Allez au bureau N°4… Au bureau N°4, allez voir le commissaire au bureau N°5. Au bureau N°5, allez au bureau N°3... Duquel on m’adresse au bureau N°4... Duquel on m’adresse au bureau N°5... Duquel on m’adresse au bureau N°4..
Je m'assis après 1 heure de parcours entre bureaux devant le bureau N°5.

"Je veux sortir" mais impossible. Heureusement il y a du soleil. Après 3heures d'attente, ils ont la solution et pas le choix : ATTESTATION : "Je soussigné... m'engage à aller en Espagne". SUPER, l'Espagne est à 100 mètres de l’autre coté du pont. Je signe... Il me crie, en m'éloignant, "Ce n’est pas l'Espagne, c'est ALGESIRAS..."
Balade à SEBTA en Espagne (CEUTA en marocain). Quelques achats, c'est une zone franche.
Un conseil...Les marocains viennent faire leurs course à SEBTA chez LIDT et acheter des cigarettes européennes à 2€35.

Vers 20H00, pour laisser la relève se faire avec son changement d'équipe, retour au poste pour rentrer au Maroc et obtenir un nouveau visa. Reste 350dhs. Il fait nuit, personne ne me reconnaîtra. De plus, pour éviter l'énorme queue, un billet de 20dhs à un ami des douaniers. Le marocain  fait la paperasse pour moi et je passe derrière lui en "rampant". Bureau N°3... STOP dit l'informatique, directement au bureau N°5. Je vois un gradé... 100dhs... Tamponne-moi mon passeport... NIET de l'informatique, il faut voir le commissaire. (Je récupère les 100dhs). Le commissaire est parti. Demi-tour vers l'Espagne. En Espagne (à 100m) "Que faites vous là ? Allez au bureau N°5 au Maroc". Me voilà coincé entre 2 frontières. Manger, dormir, vivre au bureau N°5, voila mon avenir ? Retour au bureau N°5 Maroc... "Revient demain à 11H30, discuter avec le commissaire".
Nuit à SEBTA. Hôtel trop cher (reste 350dhs pour rentrer à TAROUDANT et manger). Un carton providentiel... un pont devant la falaise, sous le pont une magnifique palette... Une averse et du vent sont aussi de la partie, ce n'est plus le Maroc, c’est l’Espagne.

SAMEDI 7

Plage au soleil pour se réchauffer d'une nuit fraîche.Ceuta Algésiras Tanger
11H30. Bureau N°5. "Le commissaire ne travaille pas le Samedi. Revenez Lundi".

Dans ma poche reste après une douce nuit 220dhs + 3€ prévu pour le retour à TAROUDANT. Pas assez d'argent pour un aller SEBTA/ALGESIRAS et Retour ALGESIRAS/TANGER. Prix de l'aller simple 17€. Une cabine téléphonique pour un appel "Au secours maman, en France, donne moi ton numéro de CB". Retour au guichet et il accepte de taper le numéro sur son TPV pour délivrer un billet à 17€". Ouf, je n'ai pas utilisé mais 220dhs + 3€
Un conseil...
Une maman ça sert toujours

18H00. 35minutes de bateau pour ALGESIRAS. Je m'endors et tous les marocains présents s’amusent car ils voient une épave vibrante en ma personne.
19H00. Arrivée à la gare maritime d'ALGESIRAS. Avant de passer le contrôle, des toilettes providentielles avec papier-toilette. Je mets quelques feuilles dans mes poches. Ça sert toujours.
Un conseil...
Conseil. Ne mettez pas de papier-toilette dans vos pôches avant de passer une douane.

19H13. Le douanier espagnol voit débarquer un immigré pas rasé, voyageant léger et bon dernier au contrôle. "Videz vos poches", Papier toilette. "Toi, t’a fumé hachisch, papier-toilette pour ranger le hachisch". C'est sûr, j'insiste devant le douanier en rajoutant : "Cocaïne et héroïne dans le ventre... Emmenez-moi à la radio, au chaud ». Me voici trafiquant de drogue. Finalement, il me laisse partir et je rentre en Espagne.

19H33. Demi-tour immédiat et guichet pour le retour avec le numéro de CB. Le guichetier refuse catégoriquement de n’utiliser qu’un code de CB. Coincé en Espagne ? NON. Avec les 220dhs, j'obtiens un billet à 17€. Reste 1€+20dhs. Cela commence à être dur question finance.

21H00. Embarquement. Personne au poste frontière. Bizarre ? Finalement, départ repoussé à 23H00
23H30. Dans le bateau, une annonce par haut parleur, ne me sort pas de ma torpeur. "Douane sur le bateau pour tamponnage des passeports". Loupé.
Un conseil...
Ne dormez pas avant de passer une douane

DIMANCHE 8

00H30. Donc, à TANGER, nouveau souci : "Pas de tampon, attendez le débarquement du fret avant de passer". Pas d’informatique méchante à TANGER, donc pas de mauvais souvenir de mon passage à SEBTA.

03H00. Me voici enfin, de retour sur le sol marocain, à la gare maritime. La gare routière est à 3 km, là haut.
03H50. Gare routière de TANGER
en pleine nuit, sans dirhams, sans téléphone, sans dormir, sans manger. Le seul guichet d’ouvert est celui de la CTM. Il me faut 310dhs (130 TANGER/CASA + 180 CASA/TAROUDANT). Je taxe un policier de permanence de 10dhs –le monde à l’envers- pour prendre un café. Devant ma tasse, mon téléphone se rallume 30 secondes pour me laisser le temps de relever le numéro d’AbdelRahim.
Un conseil...
Nouveau conseil : ne mettez pas vos numéros de téléphone uniquement dans la mémoire du téléphone.

J’attends 08H00 pour lui téléphoner et dire « demande à ton frère qui est à INEZGANE (gare routière d’AGADIR) de prendre un billet informatique pour que je puisse rentrer. Je suis à TANGER ». 15dhs de téléphone + 1 café à 1€ (6dhs), 2 cigarettes, reste en tout et pour tout 2dhs50.

12H00. Le billet est à l’informatique de la gare routière du... port. En avant à pied pour redescendre à la gare routière du port pour prendre le billet et le bus qui vient aussi de descendre.
Voyager pas cher au maroc
12H30. Palabre sympathique avec le chauffeur du bus climatisé à 17° pour lui demander de monter la température.

18H30. CASA. 2 cigarettes à 2dhs et un pourboire à 0.50dhs. TAROUDANT via MARRAKECH. Le bus est un congélateur ambulant. 15° pas plus. Le chauffeur est équipé d’une polaire et les passagers prévoyants ou habitués ont leurs couvertures. Impossible d’obtenir de couper la clim.
Un conseil...
Munissez vous de couvertures dans un bus marocain

01H30 MARRAKECH
02H30 CHICHAOUA puis OULED TEIMA
07H00 TAROUDANT : Zéro dirhams

"Défi. La prochaine fois, je pars sans aucun dirhams". chiche

Le recencement de 2007 des étrangers sur le sol marocain fait état de 130 000 âmes.

15 000 en règle et 115 000 "immigrés européens" en situation irrégulière.

Lire la suite

Spécialité culinaire insolite : Le gland marocain

10 Novembre 2009 , Rédigé par Yves Publié dans #... Découvertes à Taroudant

Gland ENORMESVous aurez compris que je parle du fruit du chêne...

En cette fin d'année, les vendeurs de rue proposent à 15 dhs le kilo, des glands énormes (5 à 6 cm) à la saveur châtaigne.

Ceux ci sont ramassé intensivement dans les forêts près de Rabat. La "nourriture du pauvre" peut aussi servir à la confection de farines. Certains les laissent mariner dans de l'eau sucrée accompagnée d'une cuillère de vinaigre, pour obtenir une piquette pétillante.

A classer dans la rubrique "Insolite" ou "Recette" ?
Lire la suite

La calèche de Dzahra

9 Novembre 2009 , Rédigé par Yves Publié dans #... Dar Dzahra en particulier

Un petit tour de calèche en ville ?
La calèche de Dar Dzahra
Lire la suite

Cultures exotiques à Taroudant : le bananier

8 Novembre 2009 , Rédigé par Yves Publié dans #... Découvertes à Taroudant

Dans la plaine du Souss fleurissent des centaines d'hectares de serres.
Les serres du SoussLe bananier y est roi.
Pousses de bananier
Paradoxe, quand l'on sait que le bananier demande un arrosage important et que la nappe phréatique diminue.

Merci au roi qui à ouvert les vannes du barrage d'Aoulouz pour 600 fermes (octobre 2009)









Le bananier n'est pas un arbre mais une herbe. Dès la récolte annuelle des régimes finie, la pousse de près de 6 mètres est coupée à ras du sol, pour laisser place à l'un de ses rejetons.


bébés bananesLa fleur du bananier se mange ?





















Brin d'herbe de bananier

Lire la suite

Exposition photo à Taroudant

7 Novembre 2009 , Rédigé par Yves Publié dans #... News diverses

Exposition photo Reflets du SudDaniel MERCIER, architecte retraité et qui vit à Agadir, expose à Taroudant entre bab Targhount et place Assarag.

Figure discrète, il ne cesse de se déplacer dans les ruelles et les villages du sud marocain.

Sans trucage visuel, sans artifices visuels, c'est dans les formes et les couleurs que la présence de l'auteur se fait sentir.
hasard d'un instant












L'attente
Suspendre un coin de rue, et au hasard d'un instant, des rencontres visuelles harmonieuses. La lumière, la couleur, le regard sont des éléments qui contribuent à renforcer cette harmonie


Daniel MERCIER à Taroudant

mercierdanielagadir@yahoo.fr
Lire la suite

Débarquement de Bretons à Taroudant

7 Novembre 2009 , Rédigé par Yves Publié dans #... Dar Dzahra en particulier

Ceci n'est pas courant. La bretagne en 4X4 sur les pistes de Taroudant.
Hors piste ?
Mais non, ils ne sont pas perdus. Ils sont venus me dire bonjour. Tous mes remerciements à Martine Maryse et Hervé qui vont bientôt nous relater leurs découvertes au sud maroc.

Livres de bord : Gandini Tome 2 et 3
Lire la suite

Tajine contre Pizza à Taroudant

5 Novembre 2009 , Rédigé par Yves Publié dans #... Découvertes à Taroudant

La carte du WALK IN (yeah)Inauguration le 05 novembre 2009.

Mr JeanClaude ouvre une pizzeria face à la porte de la grande mosquée (à 400m de la place des oranges Talmenklate).

La carte présentée laisse une évidemment une grande place aux pizza, loin des classiques tajines.





la salle du Walk-In
Dans un cadre à l'européenne, la clientèle visée est plutôt européenne.

Mais qui sait...




Le four à pizza reprend les principes du four à pain traditionnel. Les cendres sont déposée sur le coté du foyer, les pizza cuisent à même les iajours (briques de terre cuites) à coté des braises.
Four berbère reconverti en pizza
Haid Saïd (Bonne chance) à Mr Claude et à la pizzeria Walk-In

Dites que vous venez grâce au blog (ils comprendront... )
PS: Personnellement, étant breton, j'aimerais une crèperie et un bar japonais car j'ADORE les suhsis

Lire la suite

Courses du dimanche à Taroudant

2 Novembre 2009 , Rédigé par Yves Publié dans #... Le souk de Taroudant


Plein le caddie.

Lire la suite

Les zitounes de 2009

1 Novembre 2009 , Rédigé par Yves Publié dans #... News diverses

Le pressoir est en route en novembreTout le monde est au rendez vous...

Les cueilleurs, munis de leurs gaules, attendent devant la mosquée à la recherche de travail.

Les olives issues des petits arbres peu arrosés (moins elles ont d'eau, plus vite l'arbre les laisse murir) sont déjà noires.

Le cheval reprend sa ronde monotone.

Les clients viennent recomposer les stocks à 50dhs le litre.


Mais la tanjia, repas traditionnel des célibataires au travail, reste au clou.

Vivement le froid

NB : ce soir 01 novembre 2009 19H 23° dehors, 25° à l'intérieur des murs de terre
Zitoune = olive
Lire la suite
<< < 1 2